• Diagnostic immobilier Cantonnay

    1 za bourgneuf
    85170 les-lucs-sur-boulogne

  • Diagnostic immobilier Saint-Hilaire-de-Riez

    2 rue édouard marchand
    85600 montaigu

  • Diagnostic immobilier Mouilleron-le-Captif

    14 rue du maréchal ney
    85000 la-roche-sur-yon

Amiante en Vendée et ailleurs : la détection de ses fibres encore plus fiable grâce à l’IA - 25/03/2022

Les rapports de repérage amiante quels qu’ils soient (état d’amiante, avant travaux, avant démolition, etc.) peuvent exiger des mesures d’empoussièrement, réalisables en laboratoire accrédité, qui doivent répondre à une exigence de fiabilité afin d’évaluer le risque amiante avec justesse et le maitriser à la perfection. Cette priorité, votre diagnostiqueur immobilier AFDIA l’expérimente régulièrement lorsqu’il exerce son activité d’opérateur de repérage amiante en Vendée et en Loire-Atlantique. Sa position l’oblige aussi à se maintenir en veille permanente au regard de la réglementation amiante en vigueur ainsi qu’au regard de l’innovation concernant la recherche de ce polluant. Depuis novembre 2021, la société ITGA, experte en analyses de polluants du bâtiment dont l’amiante, a fait accréditer par le COFRAC une nouvelle façon de détecter les fibres d’amiante qui fait intervenir l’intelligence artificielle. Comment l’IA intervient-elle au sein de cette nouvelle méthode de détection ?
 

Analyses amiante : l’IA employée lors d’une étape essentielle de cette recherche

L’accréditation COFRAC obtenue par la société ITGA, experte du prélèvement et analyse d’amiante et d’autres agents chimiques, concerne une nouvelle méthode de détection par intelligence artificielle. Cette nouvelle méthode s’inscrit au cœur des analyses amiante en laboratoire générées suite aux conclusions des rapports relatifs à l’état d’amiante ou le DAPP (dossier amiante parties privatives) ou exigées au cours des repérages amiante avant travaux (RAT) ou amiante avant démolition (RAD), etc. Elle est également sollicitée lors d’autres contextes comme dans le cadre de mesures d’empoussièrement en cours de travaux de retrait d’amiante, environnementales ou sur poste de travail, ou encore après un désamiantage ou un confinement. Plus précisément, l’IA intervient lorsqu’il s’agit de détecter des fibres, opération habituellement réalisée par les analystes et qui précède l’identification et le comptage de fibres d’amiante. L’intelligence artificielle est introduite au sein même du microscope électronique à transmission analytique (META), soit l’outil analytique de pointe indispensable pour les analyses d’échantillons d’air amiante.
 

Analyse air amiante via l’IA : une nouvelle pierre au savoir-faire français en matière d’amiante

Les capacités exceptionnelles de l’intelligence artificielle dans le cadre de la détection de fibres permettent aux analystes de se libérer de cette tâche pour consacrer toute leur attention au repérage des fibres d’amiante et à la mesure de leur concentration par litre d’air. Ce recours à l’IA fait gagner beaucoup de temps aux opérateurs et augmente l’exactitude de leurs expertises. En plus, l’IA permet de générer des rapports d’essais plus réactifs et d’augmenter la performance des acteurs de terrain que sont les opérateurs de repérage amiante. Enfin, c’est tout le savoir-faire français en matière d’amiante qui continue de gravir les échelons grâce à une telle innovation, un savoir-faire qui est déjà reconnu hors de nos frontières comme étant le plus en avance dans son domaine en termes de réglementation de santé publique et au travail.

« Retour aux actualités
vente ou location, tout savoir sur les diagnostics à réaliser